MASTERS OF SEX : de retour au lit.

Bill Masters (Michael Sheen) et Virginia Johnson (Lizzy Caplan) sont de retour dans Masters Of Sex, avec un premier épisode qui promet une belle saison 3 !

Masters of Sex série

Je suis tombée amoureuse de cette série, comme ce fut le cas avec Mad Men, pour ses décors et costumes glamours, et la représentation d’une époque mythique et contrastée dans l’Histoire des Etats-Unis, les 60’s, où rien n’est laissé de côté (sexualité, politique, consommation, racisme, homophobie etc). Une série à l’esthétique glamour et au discours profond, dans lequel le psychique des personnages guide les intrigues.

Petit recap’ : Bill Masters, gynécologiste très prisé, se lance dans une étude sur la sexualité, à travers laquelle il espère répondre à la question Comment le corps réagi quand nous faisons l’amour ?  Il est rapidement rejoins par Virginia Johnson, secrétaire médicale sur le point de devenir psychologue. Le pitch de la série est adaptée de l’histoire vraie des chercheurs Masters et Johnson.

Dans cette saison, les deux chercheurs seront mis faces à leurs contradictions. D’une part car le temps a passé (nous sommes en 1965), et les enfants de Virginia sont en âge d’avoir une vie sexuelle. Un sujet qui tracasse Virginia, incapable d’ouvrir une discussion avec sa fille alors que c’est son domaine de recherche. De son côté, Bill rencontre toujours des difficultés à s’affirmer en tant que père, sans cesse dérangé et inconfortable face à ses enfants (il en a maintenant 3). D’autre part, l’égalité que les deux chercheurs prônent entre les deux hommes et femmes semblent se vérifier au lit, mais dans la vie quotidienne c’est autre chose. Bill et Virginia sont des âmes errantes et contradictoires, croyant avoir trouvé la recette pour séparer leurs vies personnelles et professionnelles, alors qu’elles se confondent plus que jamais. Ce premier épisode montre bien le rythme de vie qu’ont pris les deux protagonistes, qui forment un trio malsain avec Libby, en partant tous ensemble en weekend. Bien que chacun semble être à sa place et adopter une attitude respectable et « morale », il n’y a plus de limites, et les premiers à en pâtir sont les enfants (comme toujours).

Masters of Sex S3

Cette série, qui traite en apparence de sexualité et libération des mœurs, met en lumière la grande frustration de ses personnages qui vivent un mensonge collectif au nom de la science. Bill et Virginia ne sont pas les représentant de la révolution sexuelle, comme elle le dit dans l’épisode, mais les conservateurs d’un schéma qui se répète depuis la nuit des temps, dans lequel on trouve le mari, la femme et la maîtresse. Cette remarque n’est pas péjorative, car la série tient son succès et sa justesse de cette ambiguïté fascinante, mais il faut le dire, ces personnages ne sont aussi révolutionnaire dans leurs vies privées qu’ils le sont pour la science. C’est de là que vient la fascination qu’on a pour les années 60 aux Etats-Unis. Au-delà de Kennedy et Marylin, c’est une période profondément marqué par des ambiguïtés sociales, face auxquelles il est difficile de se construire (cf Mad Men). La série met ingénieusement cela en lumière à travers des personnages profonds et complexes.

Ce premier épisode, qui s’achève sur un cliffhanger parfait, nous laisse bouillonnant dans l’attente de la suite. Toujours aussi glamour et dérangeant, Masters Of Sex est assuré pour plusieurs saison. Mais Bill et Virginia seront-ils à la hauteur de leur étude ? Réponse à suivre…

Découvrez le 1er épisode de la saison 3 ici  !!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s