NOS FUTURS : l’art du voyage dans le temps

5ème long métrage du réalisateur Rémi Bezançon (Ma vie en l’airLe Premier jour du reste de ta vie), Nos Futurs est bouleversant de vérité sur le passage du temps. Un film drôle et nostalgique qu’il ne faut pas manquer !!

Nos Futurs

Pour les 32 ans de Yann (Pierre Rochefort), pdg d’une entreprise d’assurance vie, sa femme Estelle (Mélanie Bernier) organise une fête surprise avec tous ses collèges de bureau. Malgré cette attention, Pierre semble ailleurs et malheureux dans cette vie bien rangée. Ennuyé de son quotidien, et curieux de savoir ce qu’est devenu son meilleur ami d’enfance, il l’appelle pour reprendre contact. Thomas (Pio Marmaï) n’a pas changé et vit toujours, comme il y a 15 ans, dans la même chambre de bonne, qu’il paye grâce à son poste de caissier fast-food. Conscients qu’ils ne sont pas heureux, l’un piégé dans le passé, l’autre enfermé dans une vie monotone, les deux amis décident d’organiser une fête avec tous leurs amis de lycée pour créer « une faille temporelle » qui les délivrerait de leur condition…

En allant voir le film, je n’étais pas préparée à vivre une émotion aussi forte. Une fois de plus, Rémi Bezançon a conquis ma fibre cinéphile cœur d’artichaut avec une histoire aussi bouleversante et vraie que celle de Le Premier jour du reste de ta vie. Le cinéaste a l’art de rendre le temps visible au cinéma, et d’approcher au plus près de notre intériorité en questionnant la mort de manière nostalgique et intelligente. Yann entretient un rapport sensible au temps, car il atteint l’âge qu’avait son père quand il est mort, et à qui il n’a pas pu dire au-revoir. Nos Futurs raconte l’histoire d’un deuil, pas d’une personne en particulier mais d’un temps où l’avenir n’est pas encore écrit et où le monde reste à être découvert. Yann est malheureux car il n’a pas fait ce deuil, il n’a pas pu dire au-revoir aux gens qui ont marqué son passé. C’est pourquoi il entreprend une sorte de voyage initiatique inversé avec son ami. Le scénario est incroyablement bien écrit pour retranscrire ces émotions et, bien que deux jours aient passés depuis que j’ai vu le film, j’ai le cœur gros d’y repenser, tant la chute est bouleversante. Bezançon réussit là où beaucoup de films échouent, sublimant de grandes questions dans un film modeste et grand public. C’est là, je trouve, que le cinéma est le plus beau, le plus grand, lorsqu’il parvient à rassembler le collectif de manière intelligente autour de thématiques universelles. Rien à voir avec Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? et toutes ces comédies populaires qui amusent la galerie sans vraiment aller au fond des choses. Nos Futurs enregistre le temps et notre subjectivité, sans tomber dans le pathos grâce à la grande place qu’il donne à l’humour (Kyan Khojandi est délirant). Que demandez de plus… Il a déjà sa place dans ma filmothèque, entre Peut-être de Cédric Klapish et Microbe et Gasoil de Michel Gondry (sorti le 8 juillet dernier).

Nos Futurs

Publicités

Un avis sur “NOS FUTURS : l’art du voyage dans le temps

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s