CINÉMA : THE REVENANT

Un an tout juste après la sortie de Birdman en France, Alejandro González Iñárritu est de retour dans l’actualité cinéma, avec le très attendu The Revenant. Fresque d’une nature grandiose et sensorielle, c’est LE film à ne pas manquer !

the revenant

Pitch : L’histoire se passe pendant les Guerres Indiennes, qui opposent les amérindiens aux colons européens. Hugh Glass (Leonardo DiCaprio) guide un groupe de colons lors d’une excursion visant à ramener des peaux animales pour les vendre. Mais des tensions se font sentir dans le groupe, notamment entre Glass et John Fitzgerald (Tom Hardy), qui méprise Glass et son fils amérindien. Blessé, Glass se retrouve sous la protection Fitzgerald, secondé par son fils et un autre membre du groupe…

The Revenant

Virtuosité visuelle

Le film est vendu comme une énième histoire de vengeance, une nouvelle épopée tarantinesque, où l’homme, dépossédé de ses biens les plus précieux, se découvre une force employée pour faire justice lui-même. Mais il s’agit de tout autre chose… Le récit démarre doucement, installant le spectateur dans un confort visuel sans pareil. La caméra agit sur lui comme une douce vision, se déplaçant dans un mouvement fluide et autonome presque total, comme Birdman. La première séquence de combat révèle cette virtuosité sidérante, rendant une immédiateté du récit à la manière de l’ouverture de Saving Ryan’s Privates.

L’indépendance de la caméra offre également une fresque visuelle sublime, enrichie par un montage invisible sans être classique, et des sons d’ambiances qui caressent l’oreille avec volupté. C’est l’immensité de la nature qui est raconté, la beauté du Grand Tout, l’impalpable et bouleversante nature qui nous abritent sur la Terre. Le sang peut couler entre les hommes les moins sages, Elle reste là, impassible face à l’horreur, témoignant par ses mouvement gracieux de ce que sa terre subit.

The Revenant

Peau d’ours

Face à Elle, nature belle comme elle est intraitable, se dresse un homme seul avec ses démons et son désir de vengeance. Une sorte de Patrick Jane (The Mentalist) des bois. Glass se fait attaqué par une maman ours pas très commode qui le fait rebondir entre ses griffes comme on épluche un oignon. La qualité technique et le rythme de cette séquence en font un moment à couper le souffle. Mais parce qu’il y a une dimension purement primaire dans la violence que subit Glass, la scène est plus fascinante qu’insupportable. C’est la nature qui reprend ses droits, et face à ça, on ne peut rien avoir à redire.

On peut également voir cette séquence comme une transformation du personnage, à la manière de Dr Jekyll and Mr Hyde ou tout autre héros qui passe par une douleur extrême pour se réincarner. Cette dimension de réincarnation occupe tout le film, elle guide le récit, l’évolution de Glass et l’interprétation grandiose livrée par DiCaprio – qui mérite son Oscar. Après cette scène, le personnage va devoir braver ses traumatismes psychiques et physiques, ainsi que la nature pour atteindre son but. Du pur Man Vs Wild… Plusieurs scènes font état de sa réincarnation (que je ne citerai pas pour conserver mon label No spoilers), et si la séquence de lutte avec l’ours est la plus importante, c’est parce que Glass devient littéralement un ours ! A la manière de Peau d’Ane, il enfile la peau de l’animal et adopte son mode de vie. La mise en scène fait transparaitre ça de manière déconcertante… Jamais l’homme n’avait été aussi près de sa nature primaire, jamais il n’avait preuve d’autant d’intelligence et de sagesse.

The Revenant

Chef d’œuvre sensoriel, suspens et émotion dans une maîtrise totale du récit, interprétations de DiCaprio et Hardy grandioses : la recette du film de l’année… ?

(Visuels © Twentieth Century Fox France)

Publicités

Un avis sur “CINÉMA : THE REVENANT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s