THE CATCH : la toute puissance féminine ?

Mesdames, vous-êtes vous déjà faites plaquer du jour au lendemain, par un homme qui disparaît sans laisser de traces ? Si oui, j’espère pour vous que vous êtes détective privée, comme Alice Vaughan (Mireille Enos), grâce à quoi son compte est déjà réglé. Sauf si, comme Benjamin Jones (Peter Krause, Six Feet Under), il est un escroc rusé et séducteur. Voilà de quoi parle la série du showrunner Allan Heinberg, avec la collaboration de Shonda Rhimes (Grey’s AnatomyScandalMurder). On sent l’influence de la showruneuse à travers le débit de parole maîtrisé des personnages, le montage scandé et les nombreuses scènes de sexes, qui viennent ponctuer une vie héroïque dans un quotidien moderne.

the catch

CÉLIBATAIRE, MODE D’EMPLOI

Dans The Catch, la femme est trompée par l’homme qu’elle aime, ce qui la conduit à remettre en question les sacrifices qu’elle a fait pour lui, par amour. La série traduit une grande faiblesse des femmes durant les relations amoureuses, incapables de distinguer le vrai du faux ; alors que les hommes restent dans une maîtrise totale de leur action, et semblent accéder à un savoir qu’elles n’ont pas. Alice est trompée sur l’identité de son fiancé, et son amie, et collègue, est trompée par son mari. Les femmes sont encastrées dans des rôles pures et innocents, tandis que les hommes sont des êtres torturés par leurs secrets. Pauvres chéris… On peut penser que cet état des choses est simplement un point de départ pour la série, une manière de donner du pouvoir aux personnages féminins à partir d’un drame qu’elles subissent. Par lutter contre un état mélancolique post-rupture pathétique, Alice se réfugie dans le travail, comme toute femme moderne et forte, tout en gardant un œil sur son ex, qu’elle compte bien piéger. Il est fini le temps où les rom-com nous servaient des chouineuses en pyjama à la Bridget Jones, en prime-time. Les femmes modernes ont besoin de leadeuses, « des gladiateurs en costumes », comme dit Olivia Pope dans Scandal. Heureusement, cette illusion de toute puissance est vite rattrapée par le réel, qui révèle la grande humanité de ces personnages. Sinon, qui pourrait s’y identifier ? Quelle femme a envie de voir une madame je-sais-tout dicter sa loi tous les jeudis soir à la télé, sans qu’elle ne se fatigue jamais ou qu’elle ne fasse un burn-out. Parce que c’est ça qu’on aime dans les séries, non ?

The catch

DOUBLE JEU 

Impossible de ne pas penser à la relation entre Guillaume Debailly (Mathieu Kassowitz) et Nadia (Zineb Triki), dans Le Bureau des légendes, ou celle de Moïse (Jean Dujardin) et Alice (Cécile de France) dans Mobius, où là encore, les hommes sont ceux qui jouent un double jeu. Serait-ce devenu le nouvel angle narratif pour parler d’amour aujourd’hui ? Cette thématique du double jeu peut être comprise comme une manière de représenter les différents niveaux identitaires qui transparaissent dans une relation. Il y a la personne telle qu’elle est, et celle qu’on projette. D’une certaine manière, Alice avait construit une image idéale de Benjamin, qui finit par tomber en miette. Encore une fois, la série montre que la femme est dans un rapport fantasmé à l’homme, alors que lui ne l’est pas. Quelle réduction… Quelle fausse note ! La série se veut féministe, parce que dans la lignée des productions de Shonda Rhimes. Or, elle met en scène une femme qui court après un homme, parce qu’elle veut découvrir son identité, pendant que lui couche avec une autre ! Le discours soit-disant féministe de la série s’écrase tel une tartine de confiture, du mauvais côté sur le sol.

Glamour et rythmée, The Catch se laisse regarder, mais attention au discours faussement féministe qu’elle exprime.

(Visuels ©ABC)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s