DISJONCTÉ : un ovni so 90’s

Deuxième long métrage réalisé, en 1996, par Ben Stiller, Disjoncté (The Cable Guy) n’a pas obtenu son statut de film culte, et on se demande bien pourquoi…

image

D’abord, Disjoncté marque l’arrivée d’une nouvelle forme de comique hollywoodien, amorcée deux ans plus tôt avec The Mask. En effet, c’est sur le tournage du film que Ben Stiller et Owen Wilson se rencontrent, scellant ainsi le début d’une amitié et d’une collaboration autour de plus d’une dizaine de films. C’est également sur ce tournage que Judd Apatow (producteur du film) rencontre sa future femme, l’actrice Leslie Mann, qu’il met en scène dans ses films. En comptant en plus, la performance de Jim Carrey et la présence de Jack Black, on peut dire que Disjoncté renferme les figures types des comédies US de la fin des 90’s, début 2000.

image

Contrairement aux films comiques de la même veine, produits récemment, Disjoncté propose un véritable discours engagé sur l’aliénation sociale par les médias, car c’est l’histoire d’un homme devenu fou à force de regarder la télévision. Le film dénonce la consommation extrême d’images, au détriment de l’éducation. C’est pour cela qu’une panne de courant déclenche l’envie de lire à un personnage, qui découvre le plaisir de la lecture. La liberté prise dans le discours se retrouve dans la forme, qui propose une esthétique spontanée et très créative. A travers de très nombreuses références cinématographiques, le film oscille entre la comédie et le thriller, ce qui en fait un objet inclassable.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s