BRIDGET JONES BABY – Où est la culotte géante ?

Elle a marqué mon adolescence. C’est elle qu’il faut gronder pour m’avoir fait plonger dans le cyclone infernal des comédies sentimentales… Ma chère Bridget… Enfin on se retrouve. En tant que grande admiratrice des aventures de la londonienne la plus maladroite de l’Histoire, j’avais quelques appréhensions en allant voir le troisième opus, tant attendu, de Bridget Jones. Mais quand on aime, on pardonne tout (des coups de bistouris mal placés, aux happy end trop faciles). Malgré l’affirmation de cette impartialité totale, je tenterai de livrer ici une critique, la plus objective possible (ou pas).

Bridget Jones Baby

C’EST QUOI BRIDGET JONES ?

D’abord, je pense que Bridget Jones est une angoisse. Celle des femmes de finir vieille fille, assise seule sur son canapé, une bouteille de vin en main, pour souffler l’unique bougie d’un gâteau d’anniversaire miniature. Et celle des hommes, de voir un jour arriver le dvd du film dans leur appartement. Ensuite, Bridget Jones est une fresque, drôlissime, mais pas tendre pour autant, de la société bourgeoise londonienne, caractérisée par des conventions qui enferment les individus dans des corps et des esprits étriqués. C’est ce que représente Marc Darcy (Colin Firth), dont la retenue extrême fait aussi tout son charme. Enfin, Bridget Jones est une marque, un label, une dimension parallèle, où les filles peuvent laisser s’exprimer leurs traits de caractères féminins les moins avouables. Elle est donc synonyme d’angoisse autant que de liberté, car Bridget ne parvient pas à rentrer dans le moule social qu’on tente de lui imposer. C’est pour cela qu’elle est une inspiration féminine. Je vois déjà les plus ferventes féministes se lever de leur fauteuil suédois pour me faire taire, dénonçant le sexisme qui émane de l’ensemble des comédies sentimentales. Sans tourner le dos à cette interprétation justifiée, il me semble qu’une grande vérité éclate aussi dans ces films, sinon, pourquoi les aimerions-nous ?

bridget-jones-baby

CHAPITRE 3

Dans ce troisième volet, Bridget est, à nouveau, seule et déprimée pour son anniversaire. Le happy end de L’Age de Raison n’a pas duré, car Marc n’était pas à la hauteur de la petite blonde, trop pris par son travail pour apprécier les joies du quotidien avec sa douce. Entraînée par sa nouvelle amie-collègue célibataire, Bridget noie son chagrin lors d’un festival de musique, où elle se retrouve dans la yourte d’un charmant-ultra sexy-OMG c’est Patrick Dempsey– gentleman, avec lequel elle passe la nuit, avant de s’enfuir au petit jour. Quelques jours plus tard, elle se retrouve au bras de Darcy lors d’un baptême, que les anciens amants célèbre par une folle nuit de sexe. Bridget découvre qu’elle est enceinte, et se retrouve mère célibataire avec deux pères hypothétiques. On ne pouvait rêver mieux pour son retour. L’héroïne est, une fois de plus, le cul entre deux chaises, le cœur entre deux hommes. Ce troisième film a su conservé la recette, alliant la critique d’une communauté conservatrice, avec la folie d’un personnage hors-norme. Ainsi, on retrouve des gags typiques, comme le dévoilement de l’historique google de Bridget sur grand écran, des bourdes en direct à la télévision, ainsi que des scènes de détresse aussi pathétiques qu’hilarantes. Malgré ça, la formule se renouvelle avec succès, à en juger par l’ambiance féminine et enjouée lors de la projection. Le personnage n’est pas resté figé dans le temps, Bridget a évolué, passant de la secrétaire boudinée que nous connaissions, affûtée d’une culotte géante, à une chargé de production télévisée au poids idéal. Ce bien-être physique et émotionnel était donc indépendant des hommes, indépendant d’une culture du happy end.

Que dire de plus… On est dans la team ou pas. Pour moi, c’est gagné.

Petit clin d’œil à mes chères amies de toujours, avec une pensée émue pour celles qui ne croisent plus ma route…

(Visuels ©Studio Canal)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s