La propagande du Père Noël

L’arrivée des fêtes de fin d’année sonne le glas des téléfilms sirupeux de bons sentiments, gracieusement offerts par TF1 et M6, chaque après-midi. Il est temps de lever ce tabou !

christmas-at-cart

Pernaut vient de finir son speech, vous êtes enfonçés dans votre canapé douillet, lorsque l’annonce du téléfilm apparait sur l’écran. Une bande annonce haute en couleur, qui annonce une grande histoire de Noël, dans laquelle se jouera le bonheur de personnages beaux et généreux, rythmée par des chants traditionnels et joyeux. Il n’est pas trop tard, vous pouvez encore zapper et sauver votre après-midi. Car une fois le film lancé, vous ne pourrez plus faire marche arrière ! Une force supérieure va s’abattre sur vous, vous condamnant à trouver de l’intérêt au programme malgré vous.

L’ESPRIT DE NOËL

Tous ces téléfilms se ressemblent. Noël approche. Une jeune femme célibataire, belle, généreuse et passionnée par son travail, se trouve en difficulté et, malgré sa réticence à tomber amoureuse, se laissera aimer par un homme merveilleux, au physique de Ken. A ce niveau, ils ressemblent à toutes les comédies sentimentales qu’on nous fait bouffer à la grande cuillère depuis qu’on a connu la puberté. Mais ces téléfilms sont bien plus dangereux, car ils sont soupoudrés de bons sentiments chrétiens nauséabons. Le petit Jesus est partout, on s’étouffe sous les sapins et boules de Noël qui envahissent les plans. La pseudo profondeur des personnages n’existe que dans leur rapport à l’esprit de Noël. S’ils parviennent à le trouver, ils trouveront le bonheur. En gros, si vous fêtez Noël comme la société de consommation vous impose de le faire, à coup de sapins, cadeaux, dindes grassouillettes et repas de famille interminables, vous trouverez l’amour et le bonheur. Si d’ici là, vous n’avez pas gerbé la dinde sur votre prétendant, ou assassiné tante Berthe qui vous assoment avec ses questions.

Et les titres donnent le ton : Un mariage pour Noël, Les voeux de Noël, Une nounou pour Noël, À la recherche de madame Noël, j’en  passe et des meilleurs… Mon favori, Une grève pour Noël, dans lequel une mère de famille décide de faire grève auprès de sa famille, parce qu’elle se tape tout le boulot de préparation du réveillon, pour au final déclarer forfait au nom des valeurs familiales, qui sont plus importantes. À noter que c’est Daphne Zuniga  (Melrose Place) qui endosse ce rôle, tout comme nombreux acteurs de séries télévisées qu’on retrouve dans ces navets.

becoming santa

LA POTICHE DE PAPA NOËL

Le coeur du spectacle réside dans la construction des personnages féminins, toutes aussi cruches et superficielles les unes que les autres. Dans En Cavale pour Noël, la jeune femme tricote, discute avec des enfants qu’elle ne connaît pas, adopte un chiot et chante des chants de Noël dans les rayons d’une supérette. What the F… ! On est en 2016. Quelle femme est capable de développer une quelconque empathie pour ce genre de personnage dégoulinant de niaiserie ? Sans doute une ménagère frustrée qui n’a pas vu l’intérieur d’un caleçon (ou d’une culotte) depuis longtemps. Car, à l’image de Noël, la représentation de la sexualité est tellement épurée qu’elle en devient absente. Dans ce téléfilm, les deux protagonistes partagent un lit d’hôtel au milieu duquel ils tendent un drap, comme dans New-York Miami, parce que cette reproduction semble romantique aux yeux de la jeune femme. Le sexe est absent, recouvert par des valeurs religieuses et puritaines qui font (aujourd’hui plus qu’avant) la fierté des États-Unis. Deshérités d’une vie sexuelle, ces personnages féminins sont dénués d’intérêts, car elles sont en désaccord avec une représentation réaliste de la féminité. Elles sont réduites à être des potiches hystériques, animées par des valeurs morales ancestrales et patriarcales.

Puritains et misogynes, ces téléfilms représentent la force de propagande du capitalisme, qui est installé sur des valeurs patriarcales et commerciales dont nous sommes tous, hommes et femmes, les cibles. Ne réduisons pas ces programmes à de simples téléfilms de divertissement, lorsqu’il s’agit d’armes de pouvoir.

Vous êtes masochistes, ou simplement curieux ? Retrouvez les replay ici –> http://www.tf1.fr/tf1/telefilms/videos/profession-pere-noel.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s