DEPUIS L’AUBE (ode aux clitoris)

Ça commence par une grande respiration collective. Une parenthèse qui scelle le passage du monde réel à celui de la représentation. Puis, c’est parti pour 60 minutes de spectacle autour de la sexualité et du féminin. Première écriture et mise en scène de Pauline Ribat, Depuis l’aube, ode aux clitoris est un torrent de larmes de rire et de drames, merveilleusement orchestré.

depuis-laube

PARLER SEXE

Parler de sexe, c’est bien, mais encore faut-il savoir comment. Depuis l’aube propose une exploration riche et éclectique de la palette d’un sujet aussi vaste que le monde. Le spectacle offre un voyage émotionnel aux spectateurs, alternant humour déjanté et confessions dramatiques, pour mettre en lumière le vécu sexuel de tous. Première masturbation, viol, harcèlement, excision, épilation, sodomie, plus une exploration du vocabulaire de la sexualité, tout y passe ! Et il ne s’agit pas de prendre des gants, ou de métaphoriser à coup de petits bourgeons et jolies fleurs. Non, non. Ici on parle avec les mots qu’il faut ! On dit « gland »,  « sperme », « clitoris », « masturbation », « viol », et on le chante s’il faut ! Dans Depuis l’aube, l’heure est à la glorification du plaisir, et à la dénonciation des abus. Ce fut d’ailleurs le point de départ du spectacle, inspirés par le recueil de nombreux témoignages de femmes qui ont été agressées, physiquement ou verbalement dans des lieux publics. Cette libération intelligente de la parole donne une dimension didactique au spectacle, qu’il faudrait presque imposer au programme des collégiens. Les textes de Pauline Ribat mettent en avant le manque d’éducation sexuelle qui sévit dans nos sociétés. Comme le dit l’un des personnages, l’homme a besoin de bander pour faire l’amour, mais la femme a besoin de mouiller ! Je parie que bon nombre de jeunes hommes ignorent ce fait. Il est temps d’apprendre à faire l’amour, et apprendre à parler d’amour, sans tabous, avec le bon vocabulaire. Pour appuyer le propos, le spectacle s’appuie sur des références historiques et scientifiques (études de la reproduction et création du vibromasseur, par exemple), qu’il met en scène avec beaucoup d’humour. Il faut le dire, on pleure de rire !

Afficher l'image d'origine

MASCULIN FEMININ

Cette représentation ne se veut pas uniquement provocatrice, car elle révèle la mise en forme d’une profonde réflexion autour des questions évoquées, ainsi qu’une grande part de vécu, de la part de ceux et celles qui ont participé. C’est pourquoi ça ne choque pas, ça sonne juste, dans le fond comme dans la forme. Cette justesse est permise par le talent et l’humour avec lequel jouent les trois acteurs, Pauline Ribat, Florian Choquart et Lionel Lingelser, qui se livrent sur scène dans une spontanéité déconcertante. Ils parlent, crient, chantent et jouent de la musique, pour faire raisonner leurs instincts primaires. La figure féminine incarnée par Pauline Ribat tient une place centrale dans la représentation, en porte-parole des femmes opprimées du monde. A travers ce personnage, Pauline Ribat semble rechercher la reconnaissance sociale d’une égalité des sexes face à la question du plaisir sexuel. Peut-on encore se sentir femme libre et sexuée, dans une société où l’on vous traite de pute parce que vous portez une jupe ? L’intérêt de cette représentation, dans la lignée d’une pensée féministe, est qu’elle n’exclue pas le masculin. Au contraire, il est invité à se prononcer sur ces questions, et c’est ainsi qu’une véritable parole collective et hétérogène est formulée.

Afficher l'image d'origine

Retrouvez ce spectacle drôle, osé et didactique, le 19 decembre 2017 au Théâtre Roublot, à Fontenay-sous-Bois.
Par ici pour un extrait –> https://www.youtube.com/watch?v=qKr6vvnZuQI

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s