LES MEUFS BADASS DE « THE BOLD TYPE »

Jane, Sutton et Kat travaillent pour Scarlet, un magasine féminin reconnu pour son influence dans le monde de la mode et du lifestyle. Jane écrit, Sutton est passionnée de mode, et Kat règne sur les réseaux sociaux. Chaque journée, comme chaque épisode, est rythmée par des obstacles à surmonter pour réaliser leurs rêves. Et lorsqu’elles ont un coup de mou, le dressing de la rédaction est le témoin de leurs confidences.

A première vue, The Bold Type (De celles qui osent) est une énième série sentimentale, héritière de Sex and the city et Le Diable s’habille en Prada, qui met en scène le quotidien électrique et glamour d’une bande de copines à New York. Musique punchy, montage cut, fringues d’enfer… La série reprend les codes du genre pour attirer les demoiselles.

Or la série repousse les limites du genre, en offrant à ses héroïnes un profil féministe comme on en voit peu dans les séries.

En premier lieu à travers les intrigues, qui sont principalement orientées autour de leur identité, leurs ambitions et leur désir d’émancipation. La série donne de vraies clés aux jeunes femmes pour se faire respecter et obtenir ce qu’elles souhaitent dans le monde professionnel, en mettant en avant leurs qualités intellectuelles et leur ténacité.

On peut leur reprocher une certaine perfection, car la série met en avant des winneuses, des filles bien élevées, qui ont faire des études supérieures et qui, malgré de petites faiblesses touchantes mais banales, démarrent dans la vie avec une certaine confiance en elles. Mais ce parti pris fait la force de la série, car les trois héroïnes deviennent des rôles modèles pour les spectatrices. La série n’a pas vocation à montrer ce que les femmes endurent, mais ce qu’elles peuvent, concrètement, pour que les choses bougent.

La série met en avant des formes de sororités (encore une fois trop rare à l’écran) qui tranchent avec les schémas habituels dans lesquelles les femmes se font la guerre en permanence, pour un mec, un boulot ou une robe. Ici, la bienveillance est de rigueur, et ça fait du bien ! La rédactrice en cheffe aigrie et tyrannique du Diable s’habille en Prada est devenue ici une rôle modèle pour les héroïnes. Ce type de représentation positive sur les relations entre femmes est indispensable pour faire évoluer les mentalités et le regard que la société porte sur les femmes.

Enfin, les intrigues amoureuses sont également bien différentes de ce à quoi nous sommes habitués avec les productions classiques de séries. D’une part parce qu’elles ne sont pas au cœur de la série, même si elles occupent une grande place (heureusement quand même, on est là pour ça non ?). D’autre part, ces intrigues ne sont pas démultipliées. La série prend le temps de développer les histoires d’amour des trois héroïnes et de mettre en avant l’enjeu de ces relations dans l’épanouissement de leur individualité. Nous ne sommes pas ici dans une course au scandale et au cliffhanger, ce qui donne à la série une certaine dimension réaliste qu’on apprécie et qui tient les spectateurs en haleine, parce qu’ils sont surpris de cette nouvelle manière de faire.

En plus de cette nouvelle manière de raconter une comédie sentimentale, avec un véritable female gaze, la série ouvre le débat sur des sujets contemporains et engagés vis à vis de la cause pour l’égalité des droits des femmes.

Sexualités, LGTB, racisme, armes, cancer du sein, viol, alcoolisme, milieux sociaux hétérogènes, politique, violence en ligne… Tout est abordé avec passion, bienveillance et réalisme.

Sans renier son appartenance à la comédie sentimentale, The Bold type montre qu’il est possible d’être glamour et féministe.

Disponible sur Prime Vidéo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s